Peter Guelinckx et Bert Longin prêts à en découdre pour un titre européen

La dernière épreuve de la Fanatec GT2 European Series 2021 aura lieu ce week-end dans le sud de la France, au Castellet. Au volant de l’Audi R8 LMS GT2 de PK Carsport, Peter Guelinckx et Bert Longin sont bien décidés à se battre pour la couronne européenne.

La mission est claire pour le duo de l’Audi R8 LMS GT2 #81 de PK Carsport : s’ils gagnent les deux courses sur le Circuit Paul Ricard, Peter Guelinckx et Bert Longin seront champions ! Au moment d’aborder le dernier rendez-vous de la Fanatec GT2 European Series, ils comptent en effet 14 points de retard sur les leaders, Fjordbach et Patterson, également engagés sur une Audi. 

« Même s’ils terminent deux fois deuxièmes, ce qui veut dire que nous aurions le même nombre de points, nous serions champions », explique Bert Longin. « Nous serions départagés par le nombre de victoires : cinq pour nous, quatre pour eux. »

Toutefois, en sport automobile, rien n’est jamais écrit d’avance. « Le vainqueur de la première course doit rester 10 secondes de plus dans la pitlane lors du changement de pilote obligatoire de la seconde course », rappelle Peter Guelinckx. « Ce qui rend forcément plus difficile la possibilité de gagner deux courses consécutives. Le meilleur scénario pour nous serait donc de gagner la première confrontation et de voir quelques  équipages s’intercaler entre nous et l’Audi High Class. Dans ce cas, nous pourrions adapter notre stratégie pour la course 2. »

Pour accroître les chances de voir ce scénario se réaliser, une deuxième Audi PK Carsport sera au départ au Castellet. Elle sera pilotée par Stienes Longin et l’Allemand Jens Liebhauser, champion Am de l’International GT Open en 2020. « Une belle reconnaissance pour les dernières prestations de Stienes », sourit « papa Bert », fier de sa progéniture. « Mais leur objectif sera aussi de nous aider pour le titre. »

Pour mettre toutes les chances de leur côté, Guelinckx et Longin se sont rendus mi-septembre au Castellet pour y effectuer des essais privés. « Je n’avais jamais roulé sur le Circuit Paul Ricard », explique Guelinckx, qui dispute sa première saison complète en sport automobile. « C’est un tracé rapide, où il n’est pas toujours facile de trouver les bons points de repère. »

« Toutefois, j’ai pu terminer la session d’essais avec un très bon sentiment. Je n’ai jamais été aussi proche des chronos de Bert, et ce n’est pas parce qu’il allait moins vite », plaisante Guelinckx. « Je vais essayer de rester dans cette énergie positive pour les moments clés de ce samedi. La dernière des deux courses sera disputée à la tombée du jour. Dans des conditions identiques, nous avions réussi à briller à Misano. Je me réjouis ! »

30 septembre 2021

Peter Guelinckx et Bert Longin prêts à en découdre pour un titre européen
menu

{{ popup_title }}

{{ popup_close_text }}

x